Jeune fille orrible (Janin Benecke, Audrey Gaisan, Frédéric Danos, Olivier Nourisson) est, depuis 2007, un principe d'infamie lyrique en trio qui manipule et élabore du bruit acoustique sans aucune sonorisation.
Jeune fille orrible utilise avec le sang-froid d'une jeune fille qui se mire un ensemble hétéroclite d'objets et d'instruments apportés ou trouvés sur place. Ils utilisent le lieu où ils performent. Ils utilisent la performance.
Jeune fille orrible travaille un rapport de dialogue direct, non médiatisé par un schéma ou une structure externe, un ensemble de chemins ou une entente préalable. À "Improvisation" ils préfèrent le terme "Free Playing" qui illustre mieux l'approche quasi pornographique qu'ils ont de la production et de la combinaison de sons, une réduction de l'acte à ses gestes les plus élémentaires, les plus crus, les plus excitants. Une manière d'exposer brutalement la mécanique du plaisir.